Le 8 mars, dans les médias, cherchez les femmes…

Virginie PilaultMédias2 Comments

Un petit coup d’oeil aux médias en ce mercredi 8 mars 2017, journée internationale du droit des femmes. On peut s’attendre à ce que pour une fois, une place de choix leur soit accordée ! Mais l’ouverture prochaine du salon de l’auto est une concurrente féroce…

Comme chaque matin, j’écoute La Première  entre 6 et 8 heures. Là, ce n’est pas la journée des droits des femmes qui est célébrée, mais celle de la voiture ! Le salon de l’auto n’a pourtant pas encore ouvert ses portes mais déjà la plupart des chroniques sont consacrées à ce sujet…qu’est-ce que ça va être ! Pas une interlocutrice pendant deux heures. Les personnes invitées à s’exprimer ce matin sont des hommes, et rien que des hommes. Il faut attendre 8h10 et «Tout un monde » pour entendre enfin une femme interviewée, en l’occurrence l’historienne française Juliette Morillot à propos de la Corée…

Presse écrite : pas beaucoup mieux

Qu’à cela ne tienne, me dis-je en arrivant au bureau, la presse écrite va rattraper tout ça ! Dans mes rêves. Le Matin consacre lui aussi 6 pages à la bagnole…et 6 pages aux femmes…sous l’angle de leur sexualité bien sûr !!! Avec grandes photos racoleuse à l’appui, dont une montrant carrément une femme la main dans la culotte. Ailleurs, c’est la directrice d’Amnesty International Manon Schick qui tient lieu d’alibi féminin dans les colonnes romandes, avec la présentation de son livre, consacré à onze femmes militantes. Tiens, un petit billet d’humeur sur les femmes…  en dernière page. Super. Bon, c’est vrai, la Tribune de Genève consacre une page aux inégalités salariales et une autre au portrait d’une femme PDC. Et puis Le Temps avait anticipé. Il y a deux jours, ce journal a sélectionné une quarantaine de femmes à la pointe dans leur domaine et leur a donné carte blanche dans une édition spéciale. Effort à saluer. Si seulement cette édition spéciale pouvait contaminer tous les autres numéros de l’année !

Divine surprise à la TV

C’est finalement à la mi-journée sur RTS1 qu’une belle surprise nous attend. L’ouverture du journal de 12h45 est consacrée à –tenez-vous bien- la manifestation des femmes sur la place fédérale à Berne ! Plein de petits bonnets roses fleurissent sur mon écran et le sourire me revient. Je m’attends à une succession d’invitées qui viendront parler des défis féministes d’aujourd’hui, de l’égalité salariale encore à établir, de la faible représentation des femmes en politique…que sais-je ! Mais ma joie ne dure qu’une minute et vingt-trois secondes, le temps de l’intervention de la journaliste envoyée sur place. Un mini-sujet de Nouvo  lui succède, consacré à l’absence des femmes un peu partout (y compris en prison : là, j’avoue, j’ai un peu perdu le fil…). Et basta ! L’invité de fin de journal est un homme, bien sûr, un chercheur de l’université de Genève qui nous parle des émotions. Je tente de ne pas me laisser submerger par les miennes et je réprime l’envie d’envoyer mon téléviseur par la fenêtre. Ne pas céder au découragement, la journée n’est pas finie. Peut-être que les producteurs des éditions du soir seront aujourd’hui des productrices ?

2 Comments on “Le 8 mars, dans les médias, cherchez les femmes…”

  1. Ta plume est toujours aussi agréable à lire Virginie, c’est plaisant d’y replonger 🙂
    J’écoute également la Première de 7h30 à 8h quand je rentre du travail. Simon je l’aime bien, il a l’art et la manière de poser des questions à ses invités, bref je le trouve pertinent et le trajet me parait moins long… Donc je me réjouissais à l’avance de cette 1/2 heure où inévitablement la place aux femmes y reviendrai à qui de droit…mais là j’hallucine, le salon de l’auto nous a doublé, donc faute de lui tourner les talons j’ ai tourné le bouton pour me rabattre sur une LFM où un espace consacré à cette journée réconcilia mon âme et mes oreilles …Voilà, je te souhaite tout le meilleur Virginie, BiSe Réjane

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *